News

Les cartes de l’immobilier rebattues par une envie de maison sans précédent.

Deux mois de confinement auront-ils suffi pour faire basculer une partie de la clientèle des appartements de centre-ville vers des maisons de banlieue, voire en pleine campagne? Le peu de transactions réalisées depuis le début de la crise sanitaire ne permet pas de quantifier le phénomène, mais l’envie est incontestable. Le confinement a été mieux vécu dans les maisons. Et le développement du télétravail rend moins épineuse la question du temps de transport. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *